ZERATHE Louis (extraits)

DISSONANCES #38 | FEUX
Rétroéclairage de ma langue & faim du monde
“Tournée sur elle-même
Sept fois
Good for us !
Cette fois c’est la bonne
La langue de boeuf
Qui se regarde le nombril
Et babillant comme un bébé qui libère et délivre
Autant que ça se complexifie.
Avons-nous assez de vocabulaire pour parler fin du monde ?
Saurons-nous dire la faim avec la langue ?
Mangerons-nous nos mots le ventre vide comme un chewing-gum qui pousse à l’autodigestion ?
Feu le langage
Qui fait des…”