TÉTREAULT-DE BELLEFEUILLE Marion (extraits)

DISSONANCES #37 | IMPUR
Petite flaque
“Je l’ai réalisé quand ça a commencé à couler entre mes cuisses. Ça a fait une petite flaque sous mes fesses. C’était inconfortable. Moite et chaud et froid en même temps. Collant. Je n’osais pas y toucher. Je n’ai pas osé le toucher. C’était la première fois. J’ai rougi.

Je l’ai vraiment senti, pour de vrai de vrai, quand je l’ai rencontrée. Ses cheveux teints argent et coiffés en tresses qui pendaient de chaque côté de ses joues. Ses lèvres fuchsia, reluisantes de salive. Ses mains qui grimpaient sur mon ventre, qui essayaient d’attraper ma poitrine. Je n’ai pas osé la regarder. Je n’ai pas osé regarder son nez enfoui dans mon pubis, ses paupières closes, les rides de concentration qui fendaient son front. Mais je la sentais. Je la sentais bien, sa langue. Elle avait un seul but et c’était celui de me faire me liquéfier. Je l’écoutais respirer rapidement, en saccades parfois. Des fois elle gémissait. Des fois elle me rappelait qu’elle était une femme et que moi aussi et qu’elle avait sa tête entre mes jambes. Et pourtant je gémissais de plaisir et pourtant elle gémissait de me faire plaisir. Elle m’a léchée et sucée et ses mains ont…”