HAËNTJENS Louis (extraits)

DISSONANCES #40 | CONFLITS
Bayuk

“Depuis l’aube des temps que nous boit cette terre, nous ne sait ce qu’en moi n’est pas devenu fleuve. Vase, branches, nous est né racines eau boue traîtresse, tout cela ensemble, un, entièreté indissociable indécantable que charrient lentement d’invisibles courants. Nous est la mer végétale infinie que nul œil ne découpe, nulle bouche n’avale sans mourir d’autant de vie, soudain. Océan primordial infini de sols contraires qui bat toujours de ses cœurs innombrables, dans l’infinité de nos formes, nous ne peut être qu’un, un corps par mille, une voix fluctuante lente et mouvement même qui possède en son sein toutes les directions. Nous louvoie entre les univers, végétation rocs brise, nous se fraye un chemin comme les barges vieilles sur nos canaux secrets qu’aucune Venise ne saura reproduire, jamais. Serpent, ils nous ont appelés serpent, « Bayuk ! », sans vraiment nous comprendre, bayuk !, comme si l’infini pouvait être serti dans un mot de leur langue. Serpent, bayuk, parce que comme un serpent nous a mordu leurs chevilles imprudentes qui tentaient de nous piétiner, d’avaler dans leurs ventres roses les centaines d’enfants que nous a engendré. Serpent, rage, bayuk !, parce que leurs villes mortes qu’ils…”

DISSONANCES #38 | FEUX
V o l c a n (s)
“1. D’abord, rien. Enfin, rien. Si. Un qui s’envole. Un qui a senti avant les autres. Mais. C’est tout. Un qui s’envole avant les autres et c’est tout. Sinon, rien. Tout ressemble. Personne doute. Sauf un. Comment ? Sais pas. Lui-même sait pas, sent. Pas son boulot de savoir. Sentir non plus mais sait pas faire autrement. Sent et s’envole. Sent rien mais pas tout à fait. Quelque chose. Petit mais là. Un rien. Un rien plutôt que pas rien. Dans l’air. Non. Sous l’air. Sous l’air quelque chose. Mouvement. Danger. L’air tremble. Un qu’a compris. Surtout l’air tremble. Pas de vent mais l’air tremble. Bizarre. Donc danger. Donc pas rien. Si bizarre, pas rien. Pas pareil. Pareil mais pas pareil. Détail qui cloche. Bruit normal quoique. Bruit normal quoique différent. Bizarre. Tout pareil mais ça change. Tout change mais là pas pareil, change bizarre, change sans bouger. Reste. Mouvement ça reste. Voilà. Bizarre qui bouge sans bouger. Un s’envole dans l’air qui tremble, d’abord termine, ça commence.

  1. Ça commence. Rien d’abord sauf un qui s’envole, puis ça commence. Enfin pas ça. Pas tout à fait ça. Autour. Voilà, autour. Ça attend. Ça se prépare. Autour, commence. D’abord…”