DESAILLY Charles (extraits)

DISSONANCES #29 | TABOU
Signes interdits

“L’éditeur me demande de revoir un manuscrit plein de foutre et de vie. Il souhaite des poèmes érotiques propres et sans vulgarité. La chambre sent la tombe et les fluides ont perdu leur énergie. Miraculeusement ce soir, Chet Baker m’emporte dans la douceur d’un vieux vinyle. Je pense à notre état de soumission qui n’est plus avouable, à notre vie sociale qui se décompose alors que tout se compose artificiellement.
Le terrorisme du récit produit un consensus moral. Nous aimons les mêmes marchandises aseptisées et refusons notre sauvagerie archaïque alors que nous sommes des barbares sexuels. Nous jouissons de corps passifs. La mort est interne à notre désir. Notre perdition cosmique livre un langage sous contrôle. La violence des mots, la grossièreté sont moins admises qu’un coup de couteau propre et net. Le réel a trop de…”

DISSONANCES #27 | ORGASMES
Brèche

“Aimer l’haleine de cette ville
fétide et longue
les murs aux senteurs d’urine
toute cette vulve béante
vomissant des veaux
aux couilles ordurières.
Les ruines graphiques
dressent un décor du désastre.
Nos amours sont lavés par l’ennui
et nous donnons naissance
à des clones autistes.
Un peu de sperme dans la main
respirer l’odeur
y goûter
pour se...”