DÉZULIER Eva (extraits)

DISSONANCES #33 | FUIR
Une échappée
« Debout sur la terre craquelée, cinq arbres dressent leurs silhouettes obliques. Penchés en avant, ils semblent fuir, à bout de vitesse et de frayeur. Leur écorce tortueuse paraît figée dans l’élan d’une course éperdue, décisive.

L’impulsion se lit dans les contours de leurs troncs, dans la posture de leurs branches. Immobiles sur la lame de l’horizon, ils sont comme les ombres de cinq fuyards fourbus, pétrifiés à l’instant fatidique où se décide la vie ou la mort.

La chaleur vibrante de midi leur donne presque la palpitation de la vie. Un torrent de lumière se déverse dans le lit asséché de l’oued.

Chaque matin, le jour se lève sur ces cinq évadés qui courent. Comme si le désir des jeunes captives… »