YSMAL Catherine (extraits)

DISSONANCES #20 | MAMAN
Écho(-graphie) 
“Ça la fait rire cette queue gluante, celle qu’il prend à mains pleines, cette colle et ce papier ménager qu’il tend alors qu’il se détourne. Elle aimerait voir son visage, les traits, l’expression, les plis de bouche. Elle aurait vu ses yeux, saisi ce qu’elle porte de doute. Elle regarde le bas du dos, un numéro sur une chemise, s’arrime au blanc d’une étiquette. Elle fredonne en elle-même :

Pic, poc, plouf

dans cet ordre et inversé, présente au P, d’un autre, de ceux-là, depuis des lunes.

Plic, ploc et toujours plouf.

Je suis de l’eau, pense-t-elle, une mer pleine. Et son vaste séant, la plaine des noyés. Elle s’est vue barque, capitaine au long cours et puis soudain, épave striée rides. Elle écarte les clichés.

(Il allume un écran, éteint la lumière. Elle se plaque à la table.)

Des limbes, elle est corde ; des fibres, de l’épaisseur. Elle la tisse scrupuleusement de…”

DISSONANCES #19 | IDIOT
Alexandre
“Je parle au vent la bouche ouverte, prends les mouches au passage, suce les ailes, recrache, rudoie les bestioles, dissèque les invertébrés. Je passe pour un original, l’hirsute du village, celui du haut de la colline, la maison derrière le talus en pierres jaunes, épaisses, celle qui résiste au loup, cochon pas mangé. La bouche ouverte. Ça a commencé tôt. A la tétée, quelque chose de spécial, la marque dans du lait amer et transparent que je réclame toujours plus, 8, 9 fois par jour jusqu’à ce que je tarisse le sein. J’habite près de Saint-Pétersbourg. Je suis grand, fait de…”