SOBRAL Silvio (extraits)

DISSONANCES #18 | ENTRAILLES
Chiarogne

“Dans la saison paludéenne
la crête est tatouée de signes.
L’affectueuse chimie s’affaire au milieu
d’une choralie d’insectes,
quand le crâne torréfié du soleil,
barque d’os,
reluit d’un élan sauvage.
Les poumons arrachés
s’étalent sur le pré,
bouches béantes qui ne respirent plus.

Déjà les grands fauves ont traversé le jour,
esquif fourmillant,
tesson halluciné.
La horde guette
entre troncs et…”