SAULNIER Sophie (extraits)

DISSONANCES #26 | ANIMAL(S)
Cabinet de monstruosités lexicales

“Trois séances.
Séance 1
Tu le sais, Soraya Suturlnier, le problème a toujours été le S. Le S du pluriel, exception ou pas exception et pourquoi on devrait le mettre et pourquoi on ne devrait pas le mettre. Le problème c’est le pluriel et sa logique et l’orthographe française et ce qu’on apprend et ce qu’on n’apprend pas, et la mémoire des listes, et savoir s’il faut mettre des e aux noms masculins en oir et s’il faut mettre des x aux noms en ou, et les histoires qu’il faut se raconter pour se souvenir de si oui ou non on doit faire ceci ou faire cela, dire ceci ou dire cela, écrire ceci ou écrire cela, rêver de ceci ou rêver de cela, quand il faut dire voici et quand il faut dire voilà, et pareil pour ceci et pour cela. Le problème c’est la langue. Le problème c’est de parler comme il faut ou comme il ne faut pas. C’est le vertige des interdits. C’est de ne pas se tromper, de prendre la bonne route. Et si je me trompe que va-t-il m’arriver ?
Alors, professeur, on le met ou on le met pas le s à animal  ?
Non, ce n’est pas vrai, le problème du S c’est le…”