PALAYRET Nathalie (extraits)

DISSONANCES #40 | CONFLITS
Starsky et Hutch

“C’était le verre ou la bouteille, on ne sait plus.
Mais c’était du rouge, c’est certain. On disait alors du gros rouge qui tache.
Lancé, balancé, fracassé sur le mur, le verre ou la bouteille.
Le papier peint avec comme des motifs en velours, des arabesques. C’était doux sous les doigts.
La tache est restée. Pourquoi on n’a pas changé le papier peint, on ne sait pas.
On disait la tapisserie à l’époque. C’était l’époque des cris.
Les cris c’est rien on s’en fout. Sauf la honte à cause des voisins qui entendent forcément.
Les cris ça faisait comme un brouillard dans les films de zombie. Une brume maléfique qui mastique les joies et les recrache en bouillie dégueulasse.
C’était l’époque des disputes avant la fin du Monopoly. On savait qu’on n’y couperait pas.
C’était pas tragique. Mais quand même, ce…”

DISSONANCES #33 | FUIR
Laque rouge
“Elle a éprouvé les quatre murs et
La laque rouge des meubles
Dans son bégaiement têtu

Fatiguée entière posée sur la table
Vite repartie vers la lumière
Transparence ni issue ni secours

Du noir vrombissement lassée
J’ai ouvert la fenêtre à…”

DISSONANCES #31 | DÉSORDRES
Encore et toujours la chaussette
“Encore et toujours la chaussette
Seule de l’espèce non accouplée
Aux tyrannosaures désolés qui
Veut mais ne peut aller par deux

Encore et toujours l’épi blond
Pas de blé hélas dressé en dépit
Des ordres sévères de la brosse
Et laque en attaques répétées

Encore et toujours le fond du sac
Sombre lac gouffre pour les
Cartes bleues et bâtons rouges
Dans un triangle hors Bermudes

Encore et toujours je...”