MARTIN Isabelle (extraits)

DISSONANCES #26 | ANIMAL(S)
Faux-filet

“À droite, rien. À gauche, rien. Lui, seul.
Son ventre n’aspire qu’un seul fumet et cette maison respire l’absence.
Vite, il lui faut se hâter, se faufiler par la porte entrouverte et onduler en rasant les murs bleus lavande du couloir, veinule qui débouche, là, sur des dalles rouges.
Attention, quelqu’un. Des chaussures noires piétinent des taches de gras.
Plus haut, sur la gazinière brune, il y a du bruit, un chuintement, puis un pétillement pour célébrer la rencontre entre l’huile chaude et la tranche de viande rouge et froide.
À l’arrêt, son regard avide balaie la pièce. Les meubles sont noirs, au bord des dalles rouges. Il se coule dans l’ombre, entre deux placards, aux aguets, à l’abri.
Une poussière mate amalgame les odeurs, les miettes et les restes minuscules de chaque repas. Les épluchures, les fragments d’os et de lard, les débris de pain et de gâteaux ont sédimenté leur quote-part, jour après jour, en rasant les murs, eux aussi. Ils ont choisi leurs coins pour se retirer là, au chaud, serrés les uns contre les autres, indéfectibles. Ils restent dans…”