SCHLECHTER Lambert (extraits)

DISSONANCES #32 | NU
Voir nu, regarder sexe
“♣ Dans le Livre d’Habaqouq, 2 :15, il est écrit : « Tu fais boire ton ami pour l’enivrer et le voir nu ». La plupart des traducteurs traduisent le voir nu — Chouraqui, au ras du texte hébreux, écrit : regarder [son] sexe.

♣ Dans « Letters to Yesenin » (1973), lettre 12e, Jim Harrison mentionne ce gamin qui sees his first dirty picture… Quand il dit ça, il veut dire : une femme nue, puisque cette première image remonte à l’enfance, et cela déclenche un crucial questionnaire, c’était quand cette première image et comment était-elle et dans quelles circonstances a-t-elle été vue ?
Ce n’était sans doute pas une photo mais très probablement la reproduction d’une peinture, puisqu’en peinture il y a un inépuisable trésor de féminine nudité.

♣ Pour un questionnaire maxfrischien :
― Quand et comment te rends-tu compte de la différence entre garçon et fille ? Très tôt. J’avais une petite sœur, de trois ans ma cadette ; j’ai dû voir son sexe, quand ma mère lui faisait prendre son bain ou la langeait ; n’en garde aucun souvenir. Mais l’information était…”