KNERR Frédéric (extraits)

DISSONANCES #34 | TRACES
Stigmate

“À moi, Abdellatif, le laveur des morts, on a demandé de donner soin au visage de cet homme qui fut grand parmi les hommes et homme de bien parmi les grands du vaste monde, qui fit de sa vie une fable pour les enfants et un conte pour les vieillards. Cet homme qui fut le bâtisseur de cette terre et à qui la terre va bâtir, avec l’aide du vent, une montagne de poussière sur la poussière de ses os. Cet homme était seigneur de toutes les terres entourant les dunes le long du fleuve. Cet homme était craint et respecté. Cet homme avait porté la dignité avec grâce. Voilà tout ce que l’on m’a dit de cet homme que je ne connaissais pas lorsque les habitants de cette contrée sont venus jusqu’à mon lointain village, jusqu’à ma maison, guidés par ma réputation qui enjambe les collines et les marigots.
Oui, c’est à moi que revient la tâche de combler les morsures de la vie sur cette face pieuse et révérée. Je mesure l’importance de ce qu’il faut accomplir pour ce peuple qui…”