CAUDA Jacques (extraits)

DISSONANCES #29 | TABOU
Chère maman
“Chère maman sais-tu l’exaltation des selles
Lorsque tu portes la feuille bise du mûrier
Aux lèvres des sentines adonnées au sommeil ?
Et quand les feuillées (les moissons du noir
Le tourment des essaims les ordures légères)
Collent à ton être éperdu d’étrons ?

Chère maman sais-tu l’exhalaison des paumes
Lorsque tu portes la feuille noire du mûrier
Aux lèvres de ton cul abouchées au néant ?
Et quand les feuillées (les étrons des cieux
Le tourment des putains les salopes légères)
Expriment toute l’ordure qui ne passe plus par tes yeux ?

Chère maman sais-tu l’horizon du temps
Lorsque je porte en joie ton groin dans l’outre- tombe
Aux lèvres de ta mort adorable vert feuille ?
Et quand…”