GELINAS Ariane (extraits)

DISSONANCES #22 | RITUELS
La fosse aux songes

Trois-Rivières, le 18 juin. Ce matin, je n’ai aucun rêve à noter. Il s’est toutefois produit un phénomène singulier lorsque je me suis éveillé. J’étais debout devant la porte d’entrée, dont je venais de soulever le loquet. C’est le bruit d’une branche, remuée par le vent, qui m’a réveillé en sursaut. Je n’ai pourtant jamais eu d’épisodes somnambuliques auparavant. Je ne manquerai pas de le mentionner lors de ma prochaine rencontre avec mon psychologue. Il attribuera sans doute ce comportement à la disparition de Laurence. Je suppose qu’il me dira qu’un mois après le drame, il est normal d’espérer encore son retour. C’est plus fort que moi, surtout lorsque l’insomnie me taraude. Je ne peux alors m’empêcher de me remémorer notre vie commune, de souhaiter que ma compagne vienne me visiter en rêve, à défaut de revenir à notre logis. Son absence me fait constater à quel point j’étais profondément attaché à elle…

Trois-Rivières, le 19 juin. Aucun rêve à signaler cette nuit, si ce n’est l’image obsédante du visage de Laurence. Il me faudra songer à mentionner à mon psychologue...”