GABET Alain (extraits)

DISSONANCES #33 | FUIR
Tu connais Lo’Jo ?
“La chanson « Bonjour ignorance » fut ma porte d’entrée dans le monde de Lo’Jo un après-midi de 2007. J’étais à la recherche de nouvelles musiques après une longue période d’exploration des univers classiques et je tamisais des gigaoctets de pacotilles diverses. France 5 diffusait alors des petites vidéos enregistrées live dans l’émission « Studio 5 ». Dans une de celles-ci, je fus intrigué par les mots de l’homme au chapeau – dont je découvrirais vite le nom, Denis Péan – qui chantait sans complaisance pour la caméra : « Bonjour ignorance ». L’apostrophe n’était pas banale et se calait sur un riff de basse plongeant ses racines dans le meilleur du rock anglo-saxon. « Bonjour ignorance, je te donne le salut des secrets et des manques ». Les mots psalmodiés m’emmenaient là où j’avais envie d’aller, vers le contraire de l’évidence. « Bonjour ignorance ! Je te donne le salut des secrets et des manques, le salut d’une chanson qui parle ». Oui, la chanson peut parler sans être bavarde, se faire aphorisme pentatonique, lover la profondeur du monde au creux d’un vers. « Bonjour ignorance ! Je te donne le salut des secrets et des manques, le salut d’une chanson qui parle, et le salut des choses sans…”