DISSO #39 : Corinne LOVERA VITALI

Extrait de l’entretien avec Corinne LOVERA VITALI publié dans DISSONANCES #39

    Corinne LOVERA VITALI (petite)

Écrivez-vous plutôt “pour” ou “contre”, “dans” ou “hors”, “malgré” ou “à propos de” ?
je l’ai perdu évidemment mais je me souviens avoir copié sur un post-it un morceau d’interview de Michel Serrault dans les années 80 il disait que s’il n’avait pas tourné avec Godard c’était parce qu’il n’avait pas voulu répondre à une question que Godard lui avait posée je crois que c’était pourtant pour un simple rendez-vous j’avais trouvé réconfortant qu’un homme comme Serrault fasse comme moi qui n’étais pas Serrault et ne réponde pas aux questions quitte à rater Godard aussi ai-je continué à ne pas répondre aux questions chaque fois qu’on m’en posait des directes je pensais à Serrault et donc parfois à Tognazzi et à cette époque beaucoup à Godard que j’ai un jour rencontré par hasard j’étais muette face à lui sur le pont Marie mais j’étais accompagnée d’une chienne qui lui a fait des fêtes et maintenant je me souviens ce n’est pas que Godard a parlé à la chienne comme je le raconte d’habitude c’est qu’il lui a posé des questions évidemment elle non plus ne pouvait pas répondre autrement qu’en remuant la queue ce n’est toujours pas simple de répondre mais ceci qui me plaît m’est revenu grâce à votre question donc me voici je suis très motivée

Quelle est la part de la contrainte dans votre écriture ?
il n’y en a absolument aucune autre que moi

Que faites-vous quand vous n’écrivez pas ?
pas possible de me compartimenter je ne laisse personne simplement essayer

Qui est votre premier lecteur ?
un œil dur et froid là-dedans

Qu’est-ce qu’un bon éditeur ?
il y a des personnes avec qui travailler est pour moi très aisé et intelligent et même souvent joyeux et d’autres avec qui c’est pénible et d’autres avec qui c’est impossible j’imagine que ces personnes pourraient dire la même chose à mon propos sauf que moi je n’ai pas décidé d’être éditeur ça fait une grosse différence

Que diriez-vous à un auteur cherchant son premier éditeur ?
je saute

Quelle fut votre première grande émotion de lectrice ?
j’ai beaucoup convoité un livre exposé dans la vitrine d’un tabac presse en bas de…

…suite de l’entretien dans la version papier de DISSONANCES #39

BIO

Les livres que clv publie depuis 1999 sont tous marqués par une écriture très directe. Elle travaille avec Fernand Fernandez les formes orales et musicales de ses textes, qui comptent autant pour elle que les livres. Elle a aussi initié NON, dès le début, pour faire “tout tout seuls”. Un peu de son travail publié des derniers temps : COUPE-LE, à paraître, MF Éditions – Ronette et Modine, Abrüpt – Ce qu’il faut, publie.net – 78 moins 39, Louise Bottu – respect les bébés, dans Spirale n°93, Érès – WARLAND, chez Libr-critique – BONNES POCHES, avec NON

BIBLIO SÉLECTIVE (2020)

Coupe-le (éd.  MF, à paraître en janvier 2021)
Ronette et Modine (éd. Abrüpt, 2019)
Ta sœure l’océan mon frèr (éd. Littérature mineure, 2017)
Ce qu’il faut (éd. publie.net, 2016)
78 moins 39 (éd. Louise Bottu, 2016)
Apnée (éd. Contre-mur, 2015)
Scrute le travail – avec CD (éd. précipitées & NON – 2011)
Tout ce que je veux (éd. précipitées, 2006)
Nouvelle Vie (éd. Gallimard, 2004)

One thought on “DISSO #39 : Corinne LOVERA VITALI

Les commentaires sont fermés.