BURNOD Delphine (extraits)

DISSONANCES #32 | NU
Rire
Tiens c’est la première fois que je le vois nu j’ai pensé quand il s’est levé pour s’habiller. Je ne l’ai pas tout de suite aimé comme ça : il était blanc, si blanc que j’ai eu envie de rire. Je me suis retenue jusqu’à ce que je n’en puisse plus et mes dents blanches aussi s’en sont donné à coeur joie.
Ça n’a pas eu l’air de l’ennuyer ; au contraire, j’ai même deviné que ça lui plaisait : un débordement d’émotions rien que pour son corps nu, ses épaules nues, ses…
Il a joué au gars faussement embêté, histoire de ne pas perdre la face, avant de se retourner brusquement. De face justement. J’ai ri de plus belle sans pouvoir m’arrêter et mes joues rouges de tant d’efforts se sont mises à chauffer.
De l’air ! De l’air ! j’ai crié en feignant m’étouffer.
Puis un volet a claqué, le rayon de soleil qui baignait la pièce a disparu et...”