ARNAL Justine (extraits)

DISSONANCES #28 | AILLEURS
L’hôtesse de l’air

“Depuis que je suis hôtesse de l’air je l’ai bien compris
Ce que c’est, la vie, quand ailleurs ne signifie plus rien
Après avoir mangé ailleurs dormi ailleurs été malade ailleurs d’avoir trop bu et trop couché ailleurs
Après avoir rêvé tellement d’ailleurs ailleurs
Dans tant et tant d’hôtels
Avec tant et tant de draps blancs et de serviettes blanches
Et puis toujours les mêmes cendriers transparents
Les mêmes shampooing qui ne sentent rien et qui compliquent les choses en ce qui concerne le démêlage des cheveux
Pourquoi du blanc
Toujours du blanc
Dans presque toutes les chambres d’hôtels du monde
Ce détail qui procure tellement de satisfaction aux…”