BRAUN Thomas (extraits)

DISSONANCES #27 | ORGASMES
Le Chant de sa tête contre le mur

“Elle a posé la bouteille de vodka
Et s’est mise à pleurer.
Le salon était triste et encore rempli
Des cris et des larmes des heures passées.
La nuit était là et détériorait tout

La nuit était atroce et n’en finissait plus
Depuis combien de temps si longue
La nuit avait commencé par des cris
Enfermés dans l’appartement, dans le salon blanc
A boire de la vodka
J’avais répondu aux cris par des cris
Les gestes, les cris les silences
Etaient brusques et violents
Les yeux s’…”