TALOTTE Jacques (extraits)

DISSONANCES #24 | LE MAL
Steampunk song
“Ce monde creux, Jack, sonne comme un gong…
On jette la sciure sur les docks, on pousse les fruits pourris vers l’égout. Un gaz inconnu s’enflamme derrière le rideau damassé. Du divan, on guette l’engrenage des pendules… on fume… On lit que la comète brillera demain.

Pourriez-vous me dire l’heure ? Tu tournes, sans répondre, droit vers un porche où jadis un marchand de chiens vendait aussi quelques vierges, et de loin, tu cries qu’il est presque minuit. Rien ne glisse pourtant vers l’irrémédiable, une suie ternit la clarté des lanternes, une forme tassée défend l’accès du dédale… Oh Jack ! retourne toi !

Tu scrutes l’enchevêtrement des songes, tu jures que ce monde existe, tu paries sur sa solidité… Que vois-tu ? Brumes en volutes et vestiges de manège… Un braséro, près du fleuve, éclaire un colosse ivre-mort. Puis les terres du charmeur de rats : cendres sur…”