POURCHAYRE Thomas (extraits)

DISSONANCES #28 | AILLEURS
Pile & Face
« Pile
Ailleurs l’herbe est plus verte. Les moutons sont noirs façon limousines, il pleut moins et ils votent mieux façon responsables. Quelle paix propreté aussi. Quelle ingéniosité et pourtant quelle simplicité pour que la poule y retrouve toujours ses petits. On ne lui volera pas un œuf, de toute façon, tout y est très sécurisé. Tout est si parfait que la poule et l’œuf, l’œuf et le bœuf sont dans l’ordre des choses sans qu’on se pose la question de l’ordre tout court. Le ciel, quand on lève les yeux après tout ça sans grande nécessité, est plus bleu. Et la nuit tous les chats sont rouges, du coup on ne les écrase pas. Il suffisait d’y penser.
Face
Ailleurs viendra, je me disais. Avec son goût de lointain, ses atomes comme un peu de sable oublié dans les poches d’un pantalon, que l’on perd peu à peu au fil des lessives, des galipettes, ou des… »