MÉNARD Sébastien (extraits)

DISSONANCES #30 | QUE DU BONHEUR !
Dans un train de l’Est
« Était-ce une dernière fois ou bien une fois de plus – nous avions choisi de traverser notre Est lointain comme on traverse un récit. Derrière la vitre du train défilait les plaines les baraques et les montagnes. Nous prenions notes à la fois des bêtes sauvages – des bétons abandonnés – des ferrailles rouillées et des collines mystérieuses. Derrière la vitre les images de notre Est lointain défilaient à la vitesse lente d’un train de l’est – technicolor moderne du vieux monde.

Nous repassions tranquillement le film de nos traversées de nos bordées – nous relisions nos notes et discutions lentement des routes et des ombres. Là un homme conduit un troupeau de moutons – là des plastiques s’entassent – là une femme porte son enfant – là un homme sème à la main les graines de ses récoltes à venir – et cet hiver qui n’en portait plus que le nom semblait disparaître avec les semi-remorques et le gasoil.

Nous observions les montagnes au loin – les rivières – les arbres. On imaginait des abris – des lieux à l’ombre – des cabanes pour une nuit – nous prononcions le mot bivouac comme on... »