WILEN Dimitri (extraits)

DISSONANCES #23 | SUPERSTAR
Usine
“Elle ne trouve pas Andy très beau. Mais elle accepte son invitation, car il insiste. Se croire génial, maître du monde, et mourir de maladie banale. Les préliminaires sont bâclés. Impatient, il a tout d’un enfant massacreur de papier-cadeau. Ça n’est pas méchant, mais ça n’est pas doux. Se tromper d’âge, de corps, et mourir de ses médocs. Le contact est technique, l’étreinte est égoïste. Sans caresse, les peaux claquent. Se vouloir moderne, et mourir de vieillesse. Pendant quelques minutes, elle devient une poupée d’autophile. Elle aurait voulu autre chose. Elle patiente ; l’indulgence, jusqu’à l’ennui, dispense de la gêne. Être triste vingt-sept ans, et mourir de soi-même. Son sexe est un peu irrité. Il prend enfin son plaisir, sans qu’elle l’entende venir, et il croit avoir partagé un bon moment. Ne pas se prendre pour de la merde, et mourir de honte. Il lui propose d’...”