URANI Stéphen (extraits)

DISSONANCES #31 | DÉSORDRES
frouchhh

“C’est comme quand il écrit des trucs. Sans doute la nécessité d’ordonner se fait-elle sentir, mais comment procéder ? Que le monde ait un ordre à lui, c’est entendu, mais à l’intérieur tout ce qui le compose semble avoir son ordre bien à soi aussi. Tout le mystère des agencements réciproques. Et c’est un vrai problème.

Ainsi le réel serait dépourvu d’évidence ?

Mais ça lui plaît bien. Plutôt, ça ne le dérange pas.
Disons que ça ne le concerne pas.

                          frouchhhhhh

Sans cette queue absurde chez le bouquiniste (deux hommes et une femme, avant lui, qui chacun commentaient chacun de leurs achats avec le type à la caisse), sans la gamelle rue Léon Radouille, sans le remord (sorti sans sa carte bleue, demi-tour, puis…”