RAMO Marie-Paule (extraits)

DISSONANCES #36 | LA VÉRITÉ
La cuillère d’uri geller

” J’ai posé ma main sur ton front pour vérifier que tu allais bien que tu n’avais pas attrapé la fièvre que ce n’était pas comme la dernière fois que le palu n’était plus qu’un mauvais souvenir toi toute seule dans cette chambre d’hôtel minable les draps rêches la peau brûlante tu transpirais tu hoquetais tu délirais tu le savais que tu délirais mais rien ne pouvait t’empêcher de partir déchirer la stratosphère et de camper dans les étoiles tu as posé bivouac sur la voie lactée tu te rappelles le geste précis qu’il faut faire pour s’envoler un caoutchouc un tuyau mou couleur caramel que tu laces autour du bras et que tu serres avec les dents la veine qui gonfle la constellation de petites piqûres à la saignée du coude la seringue un peu sale ? dans la main droite la petite cuillère non d’abord la petite cuillère au-dessus de la flamme du briquet non d’abord la poudre que tu déverses dans la petite cuillère on dirait qu’elle est passée par uri geller la petite cuillère qui se souvient d’uri geller ? rien qu’à les regarder il les pliait les petites cuillères c’était à la télévision dans des temps immémoriaux tu n’étais pas née mon amour moi j’étais née et je regardais uri geller à la téloche s’adonner à la psychokinésie de bazar après je me souviens je n’avais de cesse de…”