PELLETIER Timothée (extraits)

DISSONANCES #35 | LA HONTE
Holodomor
“La porte se referme. Les parfums de charcuterie, de punch et d’accolades transpirantes embaument l’espace. Le spectacle se met en place dans l’entrée. Le chœur est juste derrière, sur le seuil. Il fredonne une mélodie pour apaiser les tensions qui naissent des retrouvailles ; celles qu’on est contraint de renouveler. Elle commence. Embrassades et premières engueulades. Impression d’être en famille — le concept est vague, presque inexistant. Depuis qu’Elle s’est installée, il y a de cela quelques semaines. Que dis-je, quelques années. Je me souviens de tous ces Noëls, de tous ces hivers qu’on espérait enneigés. Ils ne sont plus qu’une poignée de poussière, écumée dans le vent glacial qui caresse les plaines et forêts pictaviennes. Aujourd’hui, vingt-cinq décembre, tout est terminé.
Regardez-les. Ces avaleurs réveillonnés qui se réunissent une fois par an pour festoyer. Iels s’esclaffent. Iels se disent que c’est positif de s’esclaffer. Iels se persuadent que c’est pour rire et non pour se moquer. Iels font cela très bien, entre deux verres de vin. Les visages…”