MUELLER Cookie | Comme une version arty de la réunion de couture

Coup-de-coeur d’Isabelle GUILLOTEAU pour Comme une version arty de la réunion de couture de Cookie MUELLER
DISSONANCES #40

Égérie de la scène underground new-yorkaise des années 70-80, muse déjantée, Cookie Mueller nous livre ses souvenirs dans un road-trip intense à l’image de sa vie d’actrice, performeuse, écrivaine, gogo-danseuse, guérisseuse, critique d’art… Avec elle, on ferme les yeux, on pose le doigt au hasard sur le globe, et on embarque pour la Jamaïque, Naples ou Berlin. Ses histoires sont tendres, trash, touchantes, drôles et décalées : ici, un hélicoptère largue du LSD dans un parc de Californie et nous emporte dans des visions hallucinées ; là, au sommet d’une décharge, l’acteur Divine trône, couronné de mouettes, en manteau de vison ; plus tard, pour soigner un chagrin d’amour, on prend un train avec Nan Goldin et on atterrit dans un club de la Nouvelle Orléans où des danseuses mangent du verre ; partout, on croise des figures comme Edith Massey, John Waters ou Jean-Michel Basquiat, perdu dans « l’ivresse des profondeurs ».
Ces pages reflètent l’insouciance, la liberté d’un monde révolu et la plume incandescente d’une femme profondément vivante, dont les récits chargés d’humanité vous enseignent que les sans-abris sont « les seuls écologistes honnêtes » tandis que « les chiens vous rappellent pourquoi vous êtes sur terre ». Finalement, ce sont ses mots écrits sur l’œuvre de son mari Vittorio Scarpati qui caractérisent le mieux la sienne : « une vie entière d’images et de souvenirs saisis au vol. Avec finesse et sensibilité, son œuvre parle du divin en chacun de nous, de notre nature profonde, de la puissance de vie… une œuvre qui exprime avec tant de cohérence la compassion généreuse de l’artiste pour la vie sous toutes ses formes ne saurait être ignorée. »

éd. Finitude, 2019
208 pages
17,50 euros