MARGELLE Novella (extraits)

DISSONANCES #35 | LA HONTE
Mauvaise fille
“L’odeur d’éther et de mauvaise soupe nous accueille. Nous suivons le père. Il entre les bras chargés de vide.
Je patiente de longues secondes derrière la masse autoritaire. Je devine mes frères qui s’approchent du lit métallique. Pas feutrés. Mes semelles glissent sur le linoléum. Je m’extirpe lentement de ma torpeur.
Le corps maternel en plis se dissimule à peine sous le drap bleu ciel. J’essaie de localiser l’emplacement des points. La cicatrice. Je tente de gommer de mon esprit le dessin de la poitrine lourde, des mamelons, de la peau distendue. Féminité perdue. Excès lipidiques. Du flasque du mou du moche du vieux. Mes yeux se posent à contrecœur sur le visage usé. Ça signe la souffrance la fatigue le désarroi. Ça fait naître le liquide au fond de ma gorge, au bord des…”