DISSO #30 : Emmanuelle PAGANO

Extrait de l’entretien avec Emmanuelle PAGANO publié dans DISSONANCES #30

    Emmanuelle PAGANO (petite)

Écrivez-vous plutôt pour ou contre, dans ou hors, malgré ou à propos de ? J’écris surtout à partir de questions que je me pose, j’écris parce que je suis curieuse, parce que j’ai peur d’oublier, parce que je ne veux pas disparaître.

Quelle est la part de la contrainte dans votre écriture ?
Comme pour tout travail de création indépendant je crois, s’obliger à le faire, même quand on n’en a pas envie. Écrire tous les jours ou presque, ne pas se laisser déconcentrer. La contrainte, c’est de ne pas en avoir (ni patrons ni horaires ni bêtes ni méteo à surveiller ni responsabilité) et de devoir se forcer parfois. Écrire c’est une grande victoire sur soi.

Que faites-vous quand vous n’écrivez pas ?
Comme tout le monde, par exemple je parle à mes enfants, je lis (mais ça c’est écrire), je marche (mais ça c’est me préparer à écrire), je regarde des films (mais ça c’est écrire), je fais le ménage (mais ça c’est me préparer à écrire), la lessive, j’épluche des légumes, j’écoute la radio (mais ça c’est écrire), j’essaie de vivre. Et aussi je voyage pour mes livres, mais ça c’est écrire, encore.

Qui est votre premier lecteur ?
Mon éditeur

Qu’est-ce qu’un bon éditeur ?
Quelqu’un qui aime lire, encore plus que nous, qui est à notre écoute, qui à l’audace de…

…suite de l’entretien dans la version papier de DISSONANCES #30

BIO

Née en 1969 à Rodez, Emmanuelle PAGANO a suivi des études en Esthétique du cinéma et de l’audiovisuel qui l’ont menée à une thèse (inachevée) sur “Le cinéma cicatriciel“. Agrégée en Arts Plastiques en 1997, elle a enseigné jusqu’en 2012. Auteure de romans, de nouvelles, de récits, elle a publié à ce jour (depuis 2002) une douzaine d’ouvrages chez divers éditeurs. Pensionnaire à la Villa Médicis d’avril 2013 à septembre 2014, elle vit et travaille sur le plateau ardéchois qu’elle quitte parfois pour des résidences où – comme elle-même le dit sur le site P.O.L – elle peut écrire sans se “préoccuper de la quantité de bois à rentrer“.

BIBLIO (2016)

Ligne & Filsroman – (éd. P.O.L, 2015)
Ligne 12fragments – (Square éd., 2015)
En cheveux (éd. Invenit, 2014)
Le Travail de mourir (éd. Les Inaperçus, 2013)
Nouons-nous – fragments – (éd. P.O.L, 2013)
Un Renard à mains nuesnouvelles – (éd. P.O.L, 2012)
L’Absence d’oiseaux d’eauroman – (éd. P.O.L, 2010)
Les Mains gaminesroman – (éd. P.O.L, 2008)
Les Adolescents troglodytesroman – (éd. P.O.L, 2007)
Le Tiroir à cheveuxroman – (éd. P.O.L, 2005)
Pas devant les gens roman – (éd. La Martinière, 2004)
Pour être chez moirécit – (éd. Le Rouergue, 2002)