CASTELLANÈ (de) Alice (extraits)

DISSONANCES #35 | LA HONTE
Faux pas
“Les mots glissent sur vous sans anicroche, piste blanche cotonneuse. Vous reniflez, peu concerné. Jusqu’à la pierre camouflée au détour d’une gerbe d’ortie.
La machine grippe. Vous toussotez.
Qu’a-t-il dit, en fait ?
Vous rembobinez le discours pompeux qui s’acharne au-dessus de votre crâne, sans avoir l’air d’y toucher. Mielleux et souriant. Pervers. C’est à vous qu’il s’adresse tout en plongeant son regard dans celui de votre mère.
Il, lui. C’est de vous qu’il parle, qu’il tabasse à coup de verbes assassins.
Vous êtes fort, vous résistez, fermez les poings et les yeux.
Les paroles tournent et tournent, carrousel dans votre tête. Elles s’infiltrent insidieuses.
Qu’a-t-il vraiment dit ?
Vos épaules se ratatinent, des fourmis agitent vos doigts. Une odeur de…”