B.P. (extraits)

DISSONANCES #30 | QUE DU BONHEUR !
Chiffres, lettres, mains
“Les soirs d’ennui véritable – rubrique chiens écrasés personnes mutilées billet de loterie perdant et punaise je suis toujours célibataire à trente ans les soirs d’ennui qui tendraient à tourner à la déprime légère, à un mou gris et tiède, vous additionnez les chiffres. Au hasard. Des combinaisons, des milliers, des centaines de centaines de milliers qui vous font comme étourdi. Vous aimez les A, les R, les B, vous les comptez, vous enfilez vos gants et d’une main leste saisissez vos aiguilles et tricotez des mailles de chiffres et de lettres ; vous y insérez parfois un exotique W, un U flamboyant, un 19 imparfait. Vous les enfilez comme des perles et le petit tic, tic, tic que les aiguilles font en s’entrechoquant vous rassure. Parfois vous fermez les yeux et vous voici bercé. Ce soir vous fermez les yeux et vous voilà assoupi. Vous ajoutez automatiquement au maillage trente-quatre « C », huit « O », six « N », quarante-quatre « H ». C’est étonnant, beau et précis.

Les soirs de douleur blanchâtre vous continuez parfois, et survient toujours survient, le moment où le petit pas des aiguilles clôt d’un coup sec vos paupières. Vous tricotez C, puis 7. Huit « H » d’un coup. N, puis 4, suivis de deux « O » qui vous mirent à…”