SIAUDEAU Guillaume (extraits)

DISSONANCES #26 | ANIMAL(S)
Comme des chiens

« Nous sommes les cabots du monde, l’éternité nous tient en laisse. Chaque jour apporte sa ration de roustes et de croquettes. Une nuit sur deux nous brosse dans le sens du poil. Nous sommes pleins de puces, pleins de petites déceptions qui vont et viennent entre nos vies. Nous suivons les mêmes pistes, flairons les mêmes entourloupes, lapons de temps à autre un peu de quoi tenir. Nous rongeons nos freins, le temps se charge de nos os. L’espoir est un susucre qui se mérite. Parfois les coups de pieds au cul nous permettent d’avancer. Nous sommes fidèles au monde, à sa connerie, à ses promesses, à ses respirations de plus en plus courtes. Nous passons des nuits dehors, à la recherche d’une chaleur, d’une planque, d’une carcasse de rêve contre qui se blottir. Certains de nous ont la rage, ils sont de plus en plus, la bave aux lèvres, à hurler comme des loups. Il faut creuser profond, faire son trou, avant de passer de l’autre côté. Nous marquons nos territoires, montrons les dents dès qu’un ennemi franchit la limite. Il y a belle lurette que nos canines ne servent plus à sourire. Nous crèverons comme des chiens, laissant quelques larmes couler et puis plus rien.… »